×

Le million : nous n’avons pas dit notre dernier mot pour les Gentilléens !

Le million : nous n'avons pas dit notre dernier mot pour les Gentilléens !

Le 29 septembre, nous avons voté contre le nouveau budget de la ville et nous avons formulé des contre-propositions SANS coût supplémentaire pour les Gentilléens.

En effet, le budget initial prévoyait un emprunt de 700 000 euros auquel la majorité a finalement renoncé dans sa nouvelle(dernière)mouture. Bizarrement, ils ont choisi de constituer une cagnotte de 300 000 euros pour l’année prochaine ! C’est donc 1 million d’euros tout rond qui auraient dû être investis dès cette année au service des Gentilléens.

1ère proposition - propreté : l’achat d’une dizaine d’aspirateurs électriques de nettoiement de la voirie. Présents dans de nombreuses communes, ils pourraient remplacer les souffleurs thermiques actuels. A 20 000 euros l’unité, soit 200 000 euros pour améliorer la propreté de nos rues et réduire la pénibilité pour nos agents. Un investissement vert, gagnant-gagnant.

2ème proposition - sécurité : 300 000 euros pour équiper la ville en vidéoprotection. Cela permettrait entre 30 à 40 caméras et une sécurisation efficace des lieux prioritaires, notamment les abords des écoles et des équipements communaux mais aussi de la gare et des lieux où le trafic s’enracine. Par chance, une subvention régionale aide à hauteur de 50%, soit un coût réel de 150 000 euros.

3ème chantier - écologie : la rénovation thermique de notre patrimoine municipal. Ancien, vétuste par endroit, il en a besoin tant pour le confort des usagers que pour la planète. En plus de polluer, le gaspillage énergétique coûte cher. C’est donc un double geste pour les générations futures : préserver l’environnement et limiter les dépenses. Avec 800 000 euros investis et en sollicitant 50% (minimum) de subvention, nous n’aurions un coût réel de 400 000 euros et des économies probantes sur les années à venir.

4ème proposition pour stopper la bétonisation : mettre enfin en place une charte des promoteurs et modifier le PLU. L’accompagnement coûterait sans doute 100 000 euros, indispensable pour limiter la densification forcenée et non maîtrisée de Gentilly.

5ème engagement - écoles : L’aide exceptionnelle que nous avons dans notre programme pour chaque école : 110 000 euros pour résoudre les tracas du quotidien : photocopieurs, tableaux numériques ou autre. Chaque communauté éducative choisit comment utiliser son enveloppe au sein de chaque école. Notre volonté est d’aider toutes les écoles et d’améliorer leur quotidien.

6ème mesure pour faire respirer la ville : 40 000 euros pour planter des beaux et grands arbres (et pas des arbustes) pour embellir la ville mais aussi faire baisser la température l’été. Bref, du beau et du bien vivre pour tous.

Ces propositions sont sans polémiques, concrètes et changeraient le quotidien de tous les Gentilléens. Elles auraient dû figurer dans ce budget sans qu’il en coûte 1 euro de plus au budget communal et grâce à 550 000 euros de subvention.

Encore et toujours, la majorité écolo-communiste préfère l’immobilisme au détriment du quotidien des Gentilléens.

Par Benoît Crespin,
Président du groupe Bien Commun pour Gentilly

Benoît CRESPIN

Au service de Gentilly depuis plus de 15 ans, Benoît Crespin est Conseiller municipal depuis 2014. Président le seul groupe d’opposition au Conseil municipal, il s’emploie depuis 2020, avec son équipe, pour servir tous les Gentilléens, notamment les plus modestes et changer vraiment Gentilly.

Après avoir présidé Gentilly Entente jusque fin 2018, , il a souhaité fonder le Bien Commun pour Gentilly, en juin 2019, afin de réunir des Gentilléennes et des Gentilléens de tous horizons, soucieux du Bien Commun et désireux de mettre leur énergie et leurs talents au service de notre ville et de ses habitants, hors des partis politiques.

Habitant du quartier du Val de Bièvre, Benoît Crespin est marié et père de 4 enfants. Il a dirigé les équipes en France d’un leader européen du voyage en ligne.

Bien commun pour Gentilly

Créons ensemble les conditions de l’UNIQUE choix alternatif pour Gentilly. Proposons une politique tournée vers le travail, le mérite mais aussi vers la solidarité pour toutes celles et ceux qui souffrent.

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé.