×

Pour la rentrée, priorité à nos enfants et à nos écoles !

Pour la rentrée, priorité à nos enfants et à nos écoles !

La jeunesse est le bien le plus précieux de Gentilly. Notre ambition est de donner à chaque enfant de Gentilly les mêmes chances de réussir à l’école et de s’épanouir dans la ville.
Malheureusement, nos écoles étouffent. La plupart sont délabrées. Pourtant nos enfants méritent le meilleur pour réussir dans la vie. C’est notre priorité.
Notre ambition pour nos enfants et nos écoles repose sur 3 actions très concrètes :
Le Bien Commun pour Gentilly se bat depuis toujours pour développer et moderniser les écoles de la ville. C’est pourquoi, nous proposons un entretien régulier de toutes les écoles de la ville. Si le simple coup de pinceau est indispensable (et largement nécessaire dans la plupart des écoles), il faut aller plus loin et améliorer la performance énergétique et environnementale de nos écoles. Pour qu’elles soient des modèles pour nos enfants.
Il faut également donner plus de moyens aux équipes pédagogiques. Nous avons notamment proposé une dotation d’urgence de 15 000 € pour chaque école, afin de faire face aux imprévus et cesser de les regarder se délabrer, années après années, sans rien faire. C’est le meilleur moyen de retenir les enseignants, en les soutenant concrètement, au quotidien, dans leurs conditions de travail.
Nous voulons également plus de qualité éducative sur le temps périscolaire. Pour cela, nous souhaitons créer une structure de soutien scolaire gratuite et de qualité dans chaque école. Nous ne voulons pas seulement nous assurer que chaque jeune gentilléen sache lire, écrire et compter avant le collège. Il faut qu’ils aient toutes les chances de réussir et de choisir leur métier.
Et enfin, depuis des années nous nous battons lors des conseils municipaux, au côté des parents d’élèves pour mettre en place un service minimum d’accueil lors des jours de grèves. Offrir aux familles une solution de garde tout en préservant les opinions de chacun.
Par exemple, sur l’année scolaire 2022/2023, il y a eu 14 jours de grève sur l’école Henri Barbusse. Si le droit de grève est fondamental, le droit au repos également. Malheureusement, pour nombre de parents, ce sont 14 jours de congés en moins ! Nous pensons notamment aux parents isolés qui luttent au quotidien pour élever leurs enfants, aux personnels soignants, à toutes les professions indispensables à notre quotidien. Leur offrir cette solution de garde n’est pas un cadeau mais simplement la loi et elle n’est pas respectée à Gentilly.
Vous l’avez compris, notre ambition est simple : refaire de l’école un vrai service public de qualité offert aux familles : un cadre sain pour nos enfants, une école de qualité qui facilite la vie au quotidien et donne des bases solides pour l’avenir.
Cet avenir, il ne se fera pas sans vous. Si vous aussi, vous voulez contribuer à l’alternance en 2026, autour de Benoît Crespin, envoyez nous vos idées à contact@biencommunpourgentilly.fr

Par Marion Mazières,
Conseillère municipale Bien Commun pour Gentilly

slider

Benoît CRESPIN

Au service de Gentilly depuis plus de 15 ans, Benoît Crespin est Conseiller municipal depuis 2014. Président le seul groupe d’opposition au Conseil municipal, il s’emploie depuis 2020, avec son équipe, pour servir tous les Gentilléens, notamment les plus modestes et changer vraiment Gentilly.

Après avoir présidé Gentilly Entente jusque fin 2018, , il a souhaité fonder le Bien Commun pour Gentilly, en juin 2019, afin de réunir des Gentilléennes et des Gentilléens de tous horizons, soucieux du Bien Commun et désireux de mettre leur énergie et leurs talents au service de notre ville et de ses habitants, hors des partis politiques.

Habitant du quartier du Val de Bièvre, Benoît Crespin est marié et père de 4 enfants. Il a dirigé les équipes en France d’un leader européen du voyage en ligne.

Bien commun pour Gentilly

Créons ensemble les conditions de l’UNIQUE choix alternatif pour Gentilly. Proposons une politique tournée vers le travail, le mérite mais aussi vers la solidarité pour toutes celles et ceux qui souffrent.

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé.